Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie Ministère délégué à l'Industrie


la croissance en France, en Europe et dans le monde



Download 4.87 Mb.
Page11/76
Date07.08.2017
Size4.87 Mb.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   76

1.3.1.6la croissance en France, en Europe et dans le monde


voir en particulier l'étude de Taylor Nelson Sofrès www.tnsofres.com/ger2001/keycountry
1.3.1.6.1La France est en retard
1.3.1.6.1.1les dernières années du siècle auront vu le décollage … mais pas le rattrapage et cette tendance se poursuit.

Si la part des autres pays croissait de façon régulière ce ne fut pas le cas de la France jusqu'en 1998 : partant de plus bas son taux de croissance était de surcroit très inférieur à celui des Etats-Unis ainsi qu'à la moyenne des autres pays de l'Union Européenne.

Depuis 1999 les taux de croissance français ont rejoint la tendance mondiale : celle du quasi doublement en 18 mois . en 2001 ce taux (3,6% par mois) a même été supérieur à celui de l'Allemagne(2,5) et du Royaume Uni (2,8%)

Mais pour autant, notre retard, s'il ne s'est pas aggravé en valeur relative, s'est accru en valeur: D'autant plus que, au fur et à mesure que tout le monde se connecte, l' "instrument de mesure" qu'est le taux de connection perd sa signification. Le Challenge se porte sur les usages nouveaux (ce n'est pas aujourd'hui le taux d'équipement en téléphone fixe qui peut servir d'indicateur pertinent pour comparer le niveau de développement de deux pays)

Paul Gratton déclarait aux Echos "l'attitude des Français face aux nouvelles technologies est la même que celle des Anglais en 1998"… 4 ans de retard, et les Anglais ne font pas la course en tête

Comme nous l'avons vu le "global sophistication index" de Jupiter MMXI ne laisse pas apparaître notre pays dans le top ten



"la France a une vision trop gadget de la "Nouvelle Economie", il s'agit en fait d'une vraie révolution qui permet d'abord d'abaisser les coûts" Alex Gontier fondateur de Ipin

Déjà En 98 avec 6 % de la population connectée (2,87 millions de personnes, NOP Research Group), nous étions loin du Royaume Uni (9 %), des Etats-Unis (27 %) et plus encore de la Finlande (35 %).

L’institut Rexecode www.rexecode.asso.fr a réalisé une étude couvrant 1990-1998 comparant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. On y note un retard de la France et de l’Allemagne par rapport au Royaume-Uni et surtout par rapport aux Etats-Unis. Le poids des NTIC dans l'économie est plus élevée aux Etats-Unis (7,9%) et au Royaume-Uni (7,3%) qu'en France (5,1%). Si au lieu de prendre le secteur des nouvelles technologies, on se concentre sur le secteur des télécommunications, le résultat est quasiment le même. La France est le pays où le poids du secteur est le plus faible: 1,4 % contre 1,8 % en Allemagne et aux Etats-Unis et 2% au Royaume-Uni.

1999 a démarré de façon beaucoup plus soutenue : notre pays comptait 4,8 millions d'ordinateurs (ou autres plateformes nomades,..) connectés et 6,5 millions d'internautes (IDC www.idc.fr et Forrester www.forrester.com),

En 2000, 30% des foyers possèdaient au moins un ordinateur dont 31% étaient connectés rattrappant ainsi le parc installé dans les entreprises. Fin 2000 idc estime à 10,9 millions le nombre d'internautes (à titre privé et/ou professionnel) pour 7 millions d'ordinateurs connectés

Le nombre de sites marchands est passé de 625 en janvier 1999 à 1530 en janvier 2000 (annuaire "le web marchand") mais 2% seulement des foyers ont acheté en ligne (17% aux US et 10% en Grande Bretagne) pour une moyenne de 450$ (1200 aux US), soit un facteur 23 de décalage entre la France et les US si les chiffres de Ernst&Young sont exacts

En 2001, 32% des foyers disposent d'au moins un PC et d'après une étude du SESSI aout 2001 ("L'Internet : les Français se hâtent lentement"), un tiers des Français ont déjà utilisé internet au moins occasionnellement et 20% sont connectés depuis leur domicile (56% y accèdent en outre depuis leur lieu de travail ou d'étude).

Ces 20% sont à comparer à 30% en Allemagne, 36% en Grande Bretagne, 54% au Dannemark www.industrie.gouv.fr/biblioth/docu/4pages/pdf/4p152.pdf

Médiamétrie estime le nombre d'internautes quant à lui à 14,3 millions à mi-2001 et c'est 28% des internautes qui auraient procédé à un achat en ligne (WallStreetJournalEurope sept 2001)

Mais notre retard se retrouve encore accru pour les nouveaux usages (haut débit et nomade) : début 2001 par exemple il y a 7 fois plus de connection ADSL en Allemagne qu'en France! (mais certains pensent que le cout extrêmement élevé du bas débit et le retard du forfait illimité risque de "booster" le haut débit malgré son prix)

En Avril 2002 Médiamétrie évalue à 36% les foyers possédant au moins un ordinateur, à 25% le nombre d'internautes français (16,4 millions) et à 6,4% les foyers connectés en "haut débit" (contre 2,8% en 2001): le million d'abonnés haut débit a été atteint en septembre 2002 (essentiellement en ADSL, le câble avec une croissance de 43% ne représente que le quart du marché)

Sur l'ensemble de l'année le commerce électronique B to C devrait d'après les premières estimations s'élever à 3Milliards d'Euros avec 2.000 sites marchands dont une petite centaine contrôlent 70% du marché (Ernst&Young)

En 2002 les ventes de PC fixes ont stagné mais les PC portables ont fortement augmenté

"le développement technique de l'Internet en France a pris du retard par rapport aux Etats Unis mais aussi à la Grande Bretagne, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Scandinavie, l'Australie ou Hong Kong…Par de nombreux aspects ce retard se creuse…" Jean- François Abramatic Président du World Wide Web http://mission-dti.inria.fr/index.html

En matière de publicité, qui est un indicateur de l'usage commercial d'internet, la France ne représentait que 0,3% du total mondial en 1997, 1 % en 1998.( www.journaldunet.com ) et 1,5% en 1999 (Forrester www.forrester.com)

Dell vend ses ordinateur essentiellement sur Internet : alors qu'en 2001 ses ventes mondiales ont explosé (+18%), en France elles ont reculéde 4,5%

Néanmoins on note une augmentation de 32% entre le premier semestre 2002 et le premier semestre 2001 des ventes du pôle commerce électronique de France télécom (Alapage, marcopoly, Librissimo,…)



2003 voit surtout une nouvelle forte poussée des ventes des ordinateurs portables (+30%) qui sont l'indicateur du développement des usages nomades (en particulier avec l'arrivée du Wi-Fi voir page 275) dans les entreprises comme dans les foyers et ceux-ci représentent maintenant 33% des ordinateurs vendus

Le nombre de foyers possédant un ordinateur poursuit sa croissance (42%) mais le retard avec les autres pays européens ne se résorbe toujours pas (55%)

La croissance est entièrement imputable aux connections ADSL (parfois appelées improprement "haut débit") www.afa-france.com/chiffres

Les chiffres publiés par l'OCDE dans son tableau de bord 2003 montrent que quels que soient les indicateurs, notre pays dispose d'une large "marge de progrès" www.oecd.org/document/11/0,2340,fr_2649_34225_15146635_119656_1_1_1,00.html

Concernant la pénétration de l’internet haut débit (DSL, modem câbles, satellite, fibre optique et réseaux sans fil), la

France se classe en 16e position, (2 lignes pour 100 habitants) la Corée du Sud se classe largement en tête (19 lignes) suivie du Canada (10), de la Suède et du Danemark (7), de la Belgique (6) et les États-Unis

Pour le nombre d’abonnés à l’internet notre pays occupe la 22e position (avec un taux de pénétration de 11% ). l’Islande arrive en tête (60%). Suivent la Corée du Sud (50%), le Danemark ( 38%), la Suède et la Suisse (32%).

Pour le nombre de sites web pour 1000 habitants La France arrive en 20e position (environ 15 sites pour 1000 habitants) l’Allemagne se classe au premier rangvec 84,7 sites , devant le Danemark et la Norvège..

Autre indice qui pourrait nous réjouir s'il n'était la confirmation du point précédent: sur les 900.000 pages pirates ("warez") la France n'en compte d'après le BSA (Business Software Alliance) que 9.800

Le rapport du World Economic Forum 2003 portant sur 82 pays situe la France au 4ème rang mondial pour la qualité de ses ingénieurs et scientifiques et au 19ème position en terme de capacité à utiliser les réseaux de technologie de l'information (critère ou la Finlande occupe la 1ère place et les Etats Unis la seconde). Cette analyse confirmerait l'hypothèse que notre retard est structurel et correspondrait à une question culturelle et non à un retard technologique


Download 4.87 Mb.

Share with your friends:
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   76




The database is protected by copyright ©ininet.org 2020
send message

    Main page