Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie Secrétariat d'Etat à l'Industrie


Comment s'approprier les technologies de l'Internet?



Download 3.14 Mb.
Page22/45
Date07.08.2017
Size3.14 Mb.
1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   ...   45

4Comment s'approprier les technologies de l'Internet?

4.1Les freins et les moteurs

4.1.1Les arguments évoqués par les entreprises qui hésitent à se lancer

4.1.1.1"Ce n'est pas un outil pour travailler sérieusement": gadget, mode et perte de temps


  • "C'est un gadget, ce n'est pas professionnel, nos salariés vont "faire joujou" et perdre leur temps" (Syndrome du Minitel rose).

Notons à cet égard l'existence de renifleurs ("Sniffer") puissants (trop même peut-être) qui permettent d'analyser et enregistrer tous les flux d'échanges internes et externes, et en procédant à une scrutation (destinataire, termes contenus dans les messages, type de site visité, mots clés utilisés dans les moteurs de recherche,...) permettent de bloquer les transmissions, de les enregistrer et de prendre toute mesure adaptée

On peut ainsi bloquer des messages qui contiennent des formules juridiques susceptibles de conduire à un engagement commercial de l' entreprise par une personne non habilitée

il est également loisible de bloquer, pendant certaines plages horaires, l' accès à des jeux ou à certaines catégories de sites

exemple Sessionwall-3 www.artexa.tm.fr mais aussi CyberPatrol, www.CyberPatrol.com Win What Where (Investigator), www.winwhatwhere.com WebSense, www.websense.com. Little Brother, www.littlebrother.com ou SurfWatch www1.surfwatch.com Silent Runner ° SuperScout, Command View d'Elron Software, …: un marché estimé à 140M$ en 2000

d'après l'AMA (American Management Association www.amanet.org 35% des employeurs américains utilisent de tels logiciels sans toujours prévenir les salariés concernés

voir www.faqs.org/faqs/computer-security/sniffers



  • "avec le courrier électronique les employés vont être submergés de mail"

Il est un fait qu'au démarrage, la facilité du courrier électronique peut produire un excès d'enthousiasme générateur d'une inflation de courrier électronique (notamment les envois groupés): comme pour tout nouveau moyen technique une période d'apprentissage est nécessaire avant qu'il ne trouve sa juste place

Une étude américaine montre qu'un cadre est interrompu dans son travail en moyenne une fois toutes les 10 minutes (téléphone, entrée dans son bureau, fax, mail,…).

Une étude anglaise réalisée par la société Pitney Bowes arrive à une conclusion voisine: 169 fois par jour en moyenne un cadre reçoit une information qui demande une décision ou une réponse:

Le gros avantage du mail est qu'il peut être traité dans des plages de temps gérées (contrairement au téléphone), et qu'il permet un archivage simple de tous les échanges (grâce au moteur de recherche inclus dans tous les navigateurs) permettant de se passer de tout classement



  • "Ce n'est qu'une mode, comme les cercles de qualité" sans commentaire !

4.1.1.2"ce n'est pas adapté à notre type d'activité, nous manquons de temps et de compétences et de toute façon les technologies ne sont pas stabilisées"


  • "Dans le domaine du luxe nous optimisons nos prix en fonction du marché local, et ils sont très différents en France aux États-Unis et au Japon. Un catalogue sur Internet serait mortel tant pour nos marges que pour nos distributeurs"

L'affichage du prix est-il un élément indispensable d'une présence efficace sur le Web? Plusieurs stratégies semblent possibles :

  • la vente directe (c'est la stratégie choisie par les entreprises qui travaillent en collaboration avec des cartes de crédit "haut de gamme" comme American Express) et là, bien entendu le prix figure et il est unique sur le plan mondial: il permet de toucher le monde entier sans investir dans un réseau de distribution

  • la distribution sélective pour laquelle la qualité de l'accueil et du conseil chez le distributeur est une part essentielle de la valeur ajoutée du produit telle qu'elle est perçue par le client:

Dans ce mode de distribution le site Web a pour objectif de créer de la valeur autour du produit. Il doit surtout être particulièrement riche en informations et compléter l'investissement publicitaire pour construire le rêve associé au produit et indissociable de l'idée de luxe.(voir page 90: le Softselling),

Par ailleurs ce site permet d'orienter le client vers le distributeur local : c'est par exemple la politique suivie par l'entreprise Corina, &n fabricant de VTT de très haut de gamme (pouvant dépasser 10.000F)



En outre, comme nous l'avons vu, la partie privative du site, accessible seulement au distributeur lui apporte en temps réel les informations techniques lui permettant d'apporter un meilleur service au client.( Dior Parfum voir page117)

  • "Internet, c'est fait pour communiquer. Actuellement ni nos fournisseurs ni nos clients n'y sont : à quoi cela nous servirait-il d'y aller seul ? Un bon chef d'entreprise c'est celui qui sait être à l'heure sur ses produits, ses méthodes et ses marchés. Être en avance est, comme être en retard, une grave faute de gestion"

cette remarque nous parait tout à fait pertinente et il convient d'en tirer les conséquences dans la conception du plan d'action qu'il doit s'attacher à travailler autant que faire se peut à travers des communautés professionnelles.

  • "Nous manquons d'information utile sur Internet : nous sommes submergés d'informations générales mais rien de clair et concret sur les utilisations possibles par une PME. Il n'y a aucun livre de référence qui permette à un chef d'entreprise de voir pratiquement, en fonction de sa stratégie ce qu'Internet pourrait lui apporter comme avantage concurrentiel. Alors on se réfère au Minitel ce qui est à l'évidence inapproprié"

C'est pour répondre à cette remarque que nous avons fréquemment entendue, que notre mission s'est attachée à apporter des éléments de réponse concrets à cette légitime demande

  • "C'est bon pour les entreprises high-tech, mais on ne voit pas bien à quoi ça peut servir à notre entreprise qui travaille dans un secteur traditionnel" la meilleure réponse est généralement apportée par une simple visite du web en recherchant ceux qui offrent les mêmes produits

  • "Nous n'avons pas les compétences informatiques voulues"

les outils Internet sont maîtrisée sans difficulté, au moins pour les premiers développements, par un adolescent mais ils conservent néanmoins, au niveau des PME, une image de forte technicité (il faut remarquer qu'il en est parfois de même pour un patron de grand groupe)

  • "Nous n'avons pas le temps" :

Il est vrai que Internet demande un minimum de temps pour la formation et pour la réflexion stratégique, et il s'agit du temps le plus précieux pour la petite entreprise : celui de son patron

  • "Le passage à l'an 2 000 sature nos capacités, nous verrons ensuite"

A vrai dire, nous avons davantage entendu cette remarque dans les grands groupes que dans les PME, mais convenons que faire des anticipations sur Internet exige une perspicacité encore plus grande que pour prévoir l'arrivée de l'an 2 000

  • "Les technologies évoluent trop vite. Attendons qu'elles soient stabilisées"

A nos yeux l'essentiel nous paraît aujourd'hui stabilisé : les protocoles Internet. Bien entendu les matériels et les logiciels connaissent des mutations extrêmement rapides mais tout donne à penser que, tant qu'il subsistera une concurrence, ce phénomène aura plutôt tendance à s'accélérer qu'à s'arrêter : la politique d'attentisme paraît dans ce domaine, de toutes les stratégies possibles, clairement la plus risquée

Enfin "l'apprentissage" d'Internet, qui oblige à repenser progressivement mais en profondeur tout le fonctionnement de l'entreprise, est une démarche forcément longue : il nous parait extrêmement dangereux d'attendre la consolidation de tous ces progrès techniques pour se jeter à l'eau et commencer à apprendre à naviguer

"ils pensent qu'il sera toujours temps de mettre en place des systèmes quand les technologies seront mieux rodées, mais ils ne réalisent pas que l'Internet c'est 20% de technologie et 80% d'organisation de l'entreprise! et donc un long apprentissage" dixit George Delorme Pdg de C-ware www.cware-inc.com au courrier de l'Anvar www.anvar.fr


Download 3.14 Mb.

Share with your friends:
1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   ...   45




The database is protected by copyright ©ininet.org 2020
send message

    Main page