Union internationale des télécommunications


Liban (Télémédecine – WiMAX)



Download 0.65 Mb.
Page9/21
Date07.08.2017
Size0.65 Mb.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   21

Liban (Télémédecine – WiMAX)


Les réseaux WiMAX donnent la possibilité d'accélérer l'utilisation des technologies et les connexions informatiques à haut débit permettant d'accéder aux vastes sources de connaissances disponibles sur l'Internet. Des systèmes WiMAX ont été déployés dans deux hôpitaux, une école et deux centres communautaires à Burj Al Barajneh, Nabatiyeh et Beyrouth. Les technologies hertziennes fonctionnant sur de grandes distances sont considérées comme un moyen plus efficace de fournir une connectivité dans des zones difficiles d'accès et isolées, dans lesquelles il est plus difficile d'installer des câbles ou des lignes téléphoniques.

A l'heure actuelle, la société Intel renforce également son appui à la formation technique et médicale dans le cadre d'un programme de télémédecine mis en place dans l'un des plus grands hôpitaux libanais, le centre médical de l'Université américaine de Beyrouth et à l'hôpital gouvernemental de Nabatiyeh. Les systèmes de télémédecine donnent à ces hôpitaux la possibilité d'effectuer des consultations à l'aide de vidéos en temps réel avec des médecins se trouvant à des kilomètres, de partager des données et d'établir des diagnostics à distance. Sans la télémédecine, les habitants de Nabatiyeh qui ont besoin de consulter un spécialiste seraient contraints de se rendre à Beyrouth, un déplacement qui peut s'avérer long et pénible. Cette innovation offre aux médecins locaux la possibilité d'accéder aux données médicales les plus récentes et d'obtenir des avis supplémentaires de spécialistes et de centres médicaux à des centaines de kilomètres.


Egypte (Télémédecine – WiMAX)


Située près de la vallée du Nil, la ville isolée d'Osim compte environ 200 000 habitants. A seulement une heure de route du Caire, cette commune agricole aux traditions ancestrales appartient à un tout autre monde. Des vaches, des chèvres, des moutons et des chameaux se mêlent aux véhicules sur des routes non goudronnées. Malgré les paraboles de télévision à satellite installées un peu partout sur les arêtes des toitures, l'absence de technologies informatiques freinait la progression de la communauté. De simples démarches administratives pouvaient prendre de longs mois. L'illettrisme, qui touche le pays tout entier, constituait un réel problème. Par ailleurs, la majeure partie de la communauté rurale d'Osim n'avait pas accès à des soins médicaux.

La ville a été sélectionnée pour représenter un modèle de «village numérique», afin de montrer comment des technologies de l'information et de la communication basiques et peu coûteuses pouvaient permettre de renforcer le développement et la qualité de vie. La société Intel a collaboré avec les pouvoirs publics et divers partenaires privés et publics en se concentrant sur trois grands domaines: l'administration publique en ligne, l'éducation et les soins de santé. Des technologies de l'information utilisant la connectivité WiMAX ont été mises en œuvre avec succès dans le village. Le «village numérique» d'Osim a été créé et mis en place en l'espace de quelques semaines.

Un système WiMAX a été expérimenté à Osim. Les pouvoirs publics et les fournisseurs locaux ont collaboré étroitement pour mettre au point une solution financièrement avantageuse qui pourrait servir de modèles pour des stations WiMAX futures. Cette nouvelle connectivité a permis la mise en place d'un kiosque de l'administration publique en ligne, offrant ainsi aux habitants et aux entreprises d'Osim un accès pratique à plus de 700 services publics.

Après avoir été doté d'équipements numériques, un service de transport médical existant a servi à mettre en place un système de télémédecine mobile à faible coût. Ce système permet aux habitants d'accéder à des soins spécialisés sans avoir à faire le déplacement long et coûteux au Caire. Des installations similaires peuvent être utilisées dans des cliniques rurales pour compléter les soins médicaux rudimentaires qui sont désormais disponibles.


Brésil (Télémédecine – WiMAX)


Parintins, qui compte 100 000 habitants, est une ville insulaire située au milieu de la jungle amazonienne. Accessible seulement par avion ou en effectuant un trajet de douze heures en bateau, cette ville illustre parfaitement les problèmes que posent les lieux très isolés. Les secteurs de l'éducation et de la santé pâtissaient de l'absence de routes et des infrastructures limitées. Seules 61 écoles parmi les 190 écoles publiques et centres communautaires de la région avaient accès à l'électricité. Seule une école était dotée d'un ordinateur et cet unique PC n'avait qu'une connexion à 64K. Il n'existe par ailleurs qu'un seul hôpital qui nécessite un déplacement pénible et onéreux pour de nombreuses personnes et les médecins de la ville avaient des difficultés à fournir des soins peu coûteux et de qualité.

Dans le cadre d'un partenariat public-privé avec des responsables du gouvernement, d'entreprises et du secteur de l'enseignement brésilien, la société Intel a organisé et supervisé l'installation d'un réseau WiMAX évolué pour desservir un centre de soins de santé primaires, deux écoles publiques et un centre communautaire. Parmi les entreprises qui ont contribué dans une large mesure à la réalisation du projet figurent les sociétés CPqD (installation de laboratoires informatiques et du réseau), Embratel (fourniture de services à liaison satellite et exploitation du réseau WiMAX), Proxim (fourniture de l'équipement des locaux client et de stations de base WIMAX) et Cisco (fourniture de points d'accès au Wi-Fi).

En ce qui concerne les soins de santé, la ville de Parintins bénéficie aujourd'hui des services de télémédecine d'une clinique située à Manaus, qui constitue un premier point de contact pour les médecins Parintins. Cette clinique de télémédecine a été créée par l'Université d'Etat d'Amazonas et l'Université fédérale de l'Amazonie. Le chef de file de la télémédecine au Brésil, l'Université de Sao Paulo (USP), a fourni des logiciels et permis l'utilisation d'un «homme virtuel», à savoir une représentation infographique du corps humain. L'USP dispense également une formation continue et des cours de remise à niveau. Les médecins bénéficient désormais de la visioconférence, ce qui leur permet d'accéder plus rapidement et plus facilement aux données médicales les plus récentes, pour faciliter la lutte contre les maladies qui sévissent dans la région. M. Gregorz Maciejewski, médecin, explique: «Il faut attendre deux mois avant de recevoir les résultats d'une biopsie de la peau. Grâce aux images que je peux envoyer aujourd'hui, via le système hertzien, à l'aide de cette caméra, le diagnostic peut être établi en une heure. Je pense que c'est un bond de géant, une chose tout à fait extraordinaire.»



Download 0.65 Mb.

Share with your friends:
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   21




The database is protected by copyright ©ininet.org 2020
send message

    Main page